Lisbonne #1 : Belém, tram 28 et porto with a view !

Lisbonne #1 : Belém, tram 28 et porto with a view !

En avril dernier, alors que la grisaille semblait ne plus vouloir quitter Paris et que l’hiver décidait de faire des heures sup, avec ma copine Stessie, on a mis le cap sur la capitale lisboète pour trois jours de “city, friends and sun” !

Après une arrivée plutôt tardive à l’aéroport (un vol low cost à l’heure ce ne serait pas vraiment un vol low cost ^^), on découvre Santa Catarina, notre quartier pour ces quelques jours. Les petites ruelles ont beaucoup de charme mais annoncent la couleur : on n’appelle pas Lisbonne, la ville aux 7 collines pour rien, on va grimper !

Du côté de l’appart, il est très bien situé, super mignon et a une petite terrasse bien sympathique sur l’arrière (je vous en parle ici).

 

Le lendemain matin, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, on est excité comme des enfants un matin de Noël ! On décolle rapidement de l’appartement pour se rendre à Belém, un quartier situé à 6 km à l’ouest du centre ville, connu pour sa tour qui donne sur le Tage ou encore son monastère.

En chemin, nos estomacs crient famine, on décide que c’est le bon moment pour goûter un pastéis de nata, cette pâtisserie portugaise qui ressemble un peu à un flanc. Premier essai de prononciation à la portugaise pour moi… c’est un échec cuisant ! 

Mémo pour la suite : la langue portugaise est fourbe, on oublie tout de suite le “ça se prononce comme ça s’écrit”!

Bon sinon, coup de coeur pour le pastéis de nata, c’est plein de sucre, ça se mange avec un peu de sucre glace ou de cannelle par dessus, alors forcément j’adore !

 

Marché - Pastéis de nata - Parenthèse Australienne

 

 

Arrivées à Belém, on commence par le monastère dos Jeronimos qu’il aurait été difficile de rater tellement il est imposant. Il est représentatif du style manuélin apparu à la fin du 15ème siècle au Portugal. Cette époque est celle des Grandes Découvertes, des périples vers le Nouveau Monde, de Christophe Colomb et Vasco de Gama : l’Europe s’ouvre et prend conscience que d’autres civilisations existent. Des artistes de pays lointains viennent alors travailler au Portugal et forcément, créativement parlant ça bouillonne…

 

 

 

 

Monastère des Hiéronymites - Lisbonne - Parenthèse australienne

 

Les bus de touristes et la queue impressionnante qui s’est formée devant, nous dissuadent de rentrer à l’intérieur. Tant pis, on se console en se baladant à pied dans les petites rues…

 

 

 

 

 

On finit par arriver à  la Tour de Belém, et là encore, on n’est pas les seules. Mais peut importe, on s’installe sur des marches à proximité et on profite de la vue sur le Tage et la tour. Emblématique du style manuélin elle aussi, elle constituait la porte d’entrée dans la ville et faisait partie intégrante de son système de défense.

 

 


 

Nous retournons ensuite vers le centre de Lisbonne pour déjeuner et reprendre des forces pour grimper jusqu’au miradouro (belvédère) Santa Catarina. Bon alors oui ça tire et on transpire mais la vue en vaut vraiment la peine.

 

Lisbonne - rue - Parenthèse australienne

 

Lisbonne - rue - Parenthèse australienne

 

Lisbonne - miradouro - Parenthèse australienne

 

Lisbonne - miradouro - Parenthèse australienne

 

 

On continue ensuite à se balader à travers le quartier du Chiado et du Baixa. On passe à côté du célèbre elevador de Santa Justa et on continue vers le quartier de Rossio pour prendre l’emblématique tram 28 et monter vers le château de Sao Jorge.

La montée est plutôt marrante, ça grince, ça couine, ça brinqueballe mais on a tout le temps d’observer ce qui se passe autour et ça c’est plutôt chouette.

 

Lisbonne - Tram 28 - Parenthèse australienne

 

Lisbonne - Tram 28 - Parenthèse australienne

 

On s’arrête au miradouro das Portas do Sol qui offre une vue sur les quartiers de l’Alfama et Graça et on se lance dans l’exploration des ruelles autour du château…

 

Cathédrale de Sé - Lisbonne - Parenthèse australienne

 

 

 

Lisbonne - Parenthèse australienne

 

On est ensuite monté (oui le concept des 7 collines c’est ça : tu grimpes !) jusqu’au miradouro da Graça accolé à l’église du même nom pour déguster un petit porto à la buvette et profiter du coucher du soleil sur la ville, la colline du château, le Tage et le fameux pont du 25 avril (oui oui le Golden Gate au fond là).

C’est ici que je décide de me lancer et de tenter ma première phrase en entier en portugais… Le serveur se concentre et finit par se marrer : ok les deux portos il a bien compris mais il se demande ce que je vais bien pouvoir faire avec une seule noix de cajou… Bon ben maintenant je sais dire “paquet” en portugais.

On est ensuite rentré tranquillement dans notre petit appartement avec le tram 28 pour dîner et profiter de la terrasse…

 

Lisbonne - miradouro - Parenthèse australienne
Pas si mal d’être un pigeon finalement…

 

 

Lisbonne - Parenthèse australienne

 

Lisbonne - miradouro - Parenthèse australienne

Enregistrer

Enregistrer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *