En Helpx avec les toutous

En Helpx avec les toutous

Après ces quelques jours de traversée en ferry j’ai rejoint le Yukon pour commencer mon second Helpx chez Didier, un français installé au Canada depuis une vingtaine d’années, afin de lui donner un coup de main avec ses… chiens de traîneaux ! (Le rêve pour la Brigitte Bardot qui sommeille en moi)

Menuisier, Didier consacre tout son temps libre à ses chiens avec lesquels, lui et sa femme Martine participent à des courses pendant l’hiver.

Pendant les deux semaines que j’ai passées chez lui, je me suis installée dans l’une des cabines de sa propriété juste à côté des chiens. Ultra cozy et bien équipée, elle m’a permis de vivre complètement au milieu de la nature ! En effet, nous nous situions à 60 kilomètres de la ville la plus proche, dans les bois ! Pas d’eau courante dans la cabine, des toilettes sèches, pas de réseau téléphonique mais une vue qui vaut bien tous ces petits ajustements…

 

 

 

 

Au quotidien, j’ai pu vivre et m’occuper de ses 36 chiens de traîneau : les nourrir, les brosser, ramasser les cacas (ah ben ouais y’a pas que du glam hein), et passer du temps avec eux (la gaga que je suis en a bien profité !). Didier, véritable passionné m’a appris énormément sur le milieu des mushers (le nom donné à la personne qui conduit un attelage), sur les soins apportés aux chiens, l’élevage et le milieu des courses. J’ai surtout pu comprendre le lien exceptionnel qui unit un musher et ses chiens…

 

Rubicub qui chante !

 

Quand il ne neige pas dans le Yukon, on sort la crème solaire et on bronze ^^

 

 

Si au début ces toutous peuvent impressionner (36 chiens qui sentent le repas arriver ça fait du bruit ^^), je me suis tout de suite sentie à l’aise avec eux. C’est fou comme passer du temps avec des animaux peut détendre et nous faire revenir à l’essentiel…

 

 

À taaaaaaaaaaable ! :

 

 

Résultat du brossage : chiens 1- pull 0 !

 

Pendant ces deux semaines j’ai aussi filé un coup de main à Didier en peignant des niches, en vernissant des panneaux, en nettoyant la seconde cabine qu’il met en location, en déblayant l’allée de la propriété, etc.

 

 

 

Pendant toutes ses tâches j’ai été assistée par Jester la chienne de garde de la maison ! Une boule de poil d’une sensibilité inouïe qui a veillé sur moi pendant deux semaines !

 

 

En bref, encore une expérience hors du commun qui aura marqué cette parenthèse canadienne.
Bon et puis restez dans les parages puisque vous vous doutez bien qu’une Manon et 36 chiens ça fait forcément un joli Top 5 de la loose 😉
À très vite !



4 thoughts on “En Helpx avec les toutous”

    • les chiens sont en laisse afin qu’il puisse s’isoler si ils le desire les chaine sont assez longue pour qu’ils puisse jouer entre eux mais quand ils en on assez il peuvent aussi rester sur leur niche sans etre déranger par un autre chose qui est impossible dans un parc en liberté mais il y a des moment ou ils sont libre et joue tous ensemble aussi quand on revient de l’entrainement ils sont un peut plus calme et on les laisse en liberté et d’eux meme ils retourne a leur niche parfois il y a des chiens qui ce détachement ou que la chaine casse et on les retrouve devant notre maison quand on arrive
      pour les parc avec tout les chiens en liberté c’est un peut comme si on avais 37 personnes dans la meme piece je ne crois pas que j’aimerais vivre ca perso je prefaire avoir mon coin priver mais bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *