Les autostoppeuses de l’extrême

Les autostoppeuses de l’extrême

Après avoir passé 3 semaines riches en découvertes dans le Yukon, il était temps pour moi de redescendre vers Vancouver puisque j’avais un certain paquet à récupérer là-bas en septembre (<3) ^^

C’est accompagnée de Mathilde que j’ai rencontrée au cours de mon trajet vers l’Alaska que j’ai fait cette étape. Et pas n’importe comment… en stop !

 

Parenthèse Canadienne - roadtrip - Canada - Yukon - stop
Oui on est ambitieuse nous 😉

 

Nous ne savons pas encore si nous allons parvenir à faire toute la distance en stop mais Mathilde, spécialiste en la matière, est très optimiste.

Pouce en l’air et pancarte à la main nous n’attendons finalement qu’une petite demi-heure avant que Dave, notre premier bon samaritain ne s’arrête à la sortie de Whitehorse. Routier depuis plus de 20 ans, il nous explique qu’il vient de déposer sa cargaison d’essence et de diesel à Whitehorse et qu’il repart chez lui à Edmonton en Alberta, à pas moins de 2000 km de là.

 

Ce trajet fut incroyable ! Après nous avoir offert un café pour être prêt à avaler les kilomètres, il annonce la couleur en allumant l’autoradio qui crache les morceaux de heavy metal du CD qu’il vient d’acheter ! Une fois fait le deuil de nos tympans on finit par se lâcher et Dave en profite pour nous passer du Pink, toujours à un volume peu raisonnable ^^

 

Parenthèse Canadienne - roadtrip - Canada - Yukon - stop

 

 

Entre deux morceaux on discute et il nous parle de sa vie et de ce qui l’a amené sur la route. On découvre peu à peu la dureté de son métier au Canada puisqu’il roule en toute saison !

L’hiver quand les températures descendent à -30, il dort dans son camion, moteur allumé pour ne pas risquer de ne pas pouvoir repartir le lendemain. Il nous confie même que pour des précédents employeurs, il a été amené à rouler sur des lacs gelés, la porte ouverte pour pouvoir sauter au moindre signe de craquement de la glace, tout ça pour tenir des délais de livraison. Il a aussi vu des collègues avoir de graves accidents sur des routes de montagnes en lacet, complètement gelées.

Bon ben tout de suite ça remet les idées en place. Et pourtant Dave reste quelqu’un d’infiniment généreux, souriant et plein d’humour ! Pendant tout le trajet, il nous raconte ses anecdotes de routier et s’arrête même pour nous permettre d’observer des bisons de plus près…

 

Parenthèse Australienne - Canada - Roatrip - Yukon - stop

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - stop

 

Dave fait tout pour nous amener le plus loin possible et au terme d’une journée de 12h sur la route, il nous dépose finalement à Fort Nelson, à plus de 950 km de notre point de départ. On le remercie chaleureusement et on se dit que vraiment on n’oubliera pas ce personnage !

 

Je ne vais pas vous raconter en détails toute la suite du trajet (je me dois quand même de vous parler un peu de nos bons samaritains^^), mais ce qu’il y a à en retenir c’est que nous avons fait une formidable traversée, et avons rencontré des gens géniaux !

 

Comme Paula et Mia, mère et fille qui traversaient deux états pour se rendre en Alberta et aider la seconde fille de Paula à déménager…

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

George et son chien DOG, routier (pas le chien hein^^) qui connaît le nord de la Colombie Britannique comme sa poche et qui ne manque pas d’anecdotes (celle de la fois où un élan a traversé son pare-brise et lui a cassé plusieurs dents nous aura marqué ^^).

 

Ou encore ce père et ce fils (oui Mathilde j’ai enfin reconnu que c’était un homme et non une femme) issus d’une tribu Première Nation qui nous ont amené jusqu’à Quesnel en nous racontant comment, au cours d’une journée de travail, le fils s’est retrouvé entre une maman ours et ses petits…

 

Ces deux américains en camping-car qui traversaient le Canada et nous ont avoué avoir eu très peu de prendre des auto-stoppeuses…

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Donna, cette dame qui retournait chez elle après une visite à de la famille dans le nord. Elle avait hâte de rentrer retrouver ses 5 chats que sa soeur avait accepté de garder (elle lui ramenait d’ailleurs une superbe plante en cadeau qui trônait sur le siège avant pour la remercier de son geste)…

 

Sonny qui travaille comme infirmière dans des réserves Premières Nations et qui était intarissable sur la beauté de la nature en Colombie Britannique…

 

Trois jeunes First Nations qui nous ont embarqué alors qu’il allaient faire un golf à une cinquantaine de kilomètres de là. Ils se sont même arrêtés en chemin pour qu’on puisse prendre des photos de la vallée…

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Deux Australiens de Melbourne qui nous ont longuement regardé agiter notre pancarte à la sortie d’une station-service avant de nous prendre. En vacances pour quelques semaines ici, ils étaient surexcités à l’idée d’aller faire du mountain bike à Whistler, la ville où ils nous ont déposées…

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Et enfin Tim, un Américain qui nous a emmené jusqu’à Vancouver, notre destination finale, et que Mathilde a eu la chance de revoir à Seattle…

 

Toutes ces rencontres ont été plus géniales les unes que les autres et j’ai été, à chaque fois, touchée par la générosité et l’ouverture d’esprit de toutes ces personnes aux profils si différents.

Le stop aura été une manière de découvrir les Canadiens dans leur vie de tous les jours et aura surtout donné lieu à de superbes souvenirs et de bonnes tranches de rigolades ^^

 

Merci Mathilde pour ta bonne humeur et ton optimisme à toute épreuve ! Je n’oublierai pas cette folle semaine de pancartes, de motels à la déco douteuse et de cafés (indescriptibles) de stations-service 😀

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - Yukon - stop

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roatrip - Yukon - stop

 

Parenthèse Canadienne - Canada - roadtrip - stop



2 thoughts on “Les autostoppeuses de l’extrême”

Répondre à Fabienne POINTEAUX Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *